Jump to content



Sign up for a free account to remove the pop-up ads

Signing up for an account is fast and free. As a member you can join in the conversation, enter contests and remove the pop-up ads that guests get. Click here to create your free account.

Photo

Prometheus (Ridley Scott, 2012)


This topic has been archived. This means that you cannot reply to this topic.
No replies to this topic

#1 of 1 OFFLINE   garibaldi

garibaldi

    Auditioning



  • 8 posts
  • Join Date: Jul 20 2012

Posted July 21 2012 - 10:25 AM

Petite chronique sur le vif... (datée du 02/06/2012) Pour résumer : le film est ”vendu” comme une préquelle mais attention, il faut plus le voir comme un spin off même si la fin (enfin bon, les 10 dernières minutes) tentent de faire la jonction - de manière très artificielle - d’ailleurs on sent derrière cette scène et d’autres les fameux compromis avec la fox sur lequel Scott avait dû batailler sévère... C’est un peu le problème de Prometheus car on devine deux films dans ce film: En gros un très bon film de SF dans ce qu’elle peut offrir de meilleur (la direction artistique) et avec une vraie idée de SF : les ingénieurs mais finalement piquée à /// surligner pour voir >>> Mission to Mars<<<. Et puis pour ”enrober” tout ça et avoir un méga budget, la franchise Alien. Le film en lui-même n’est pas très effrayant, ne fait peur à aucun moment ! La musique pour le coup très Star Trek n’est pas adaptée, elle ne crée à aucun moment la moindre angoisse, ni le moindre souffle épique ! Elliot Goldenthal, revient ! C’est assez décevant mais l’ambiance générale et l’impression de dépaysement sont par contre très réussies ! Il faut d’ailleurs noter que le film est une sorte de huit-clos car les différents lieux de l’action sont finalement très limités. Mais le gros problème du film c’est la caractérisation des personnages qui est parfois superficielle (on sent bien qu’un scénariste TV - Mr Lost - est derrière le scénario car dans une série TV, ce principe de superficialité est un ressort qui permet au fil des épisode de venir enrichir la mythologie de chaque personne tout en apportant son lot de rebondissements mais là, il s’agit d’un film bordel ! Il s’agit d’être efficace et cohérent) Et niveau cohérence mouahaharff mouarff mouarff ! Le film est une somme d’incohérences et un catalogue de réactions illogiques. Quelques exemples, je vous laisse découvrir les autres par vous-même : Le géologue (le roux au look de punk) semblait un personnage prometteur, asocial, là que pour le pognon mais hélas ! en fait rien de probant à l’arrivée. On ne comprend même pas comment ce mec a pu être sélectionné pour faire partie de l’équipe, il suffisait d’acheter les boules laser et n’importe qui pouvait les balancer. Il va même réussir à se perdre dans les galeries qu’il a lui-même typographié sans penser à demander son chemin à la salle de contrôle du vaisseau ? hahahhaha ! WTF ??? Son ”ennemi” déclaré (voir la scène de la cantine), le biologiste, va pourtant choisir de faire équipe plus tard avec lui pour se barrer à l’extérieur ? Expliquez moi comment on peut rationnellement choisir de partir à travers de souterrains glauques sur une planète hostile et extra terrestre avec un mec qui vous a envoyé chier quelques heures plus tôt ?!? Ce biologiste qui semble peureux puisqu’il décide de partir au lieu d’explorer une certaine salle (pourtant pleine de promesses scientifiques) va pourtant y retourner et se montrer incroyablement peu méfiant vis à vis de quelque chose pour le coup très flippant - ce qui entre en totale contradiction avec les traits de caractère préalablement montrés à l’écran. Les pilotes qui ont l’air vraiment puérils et le capitaine ou commandant qui se fout de tout, quitte la salle de contrôle pour aller tringler /// spoiler /// sachant qu’il reste deux membres d’équipage perdus dans le dôme !!! Combien coûte l’expédition déjà ? Un voyage à mille milliard de $ nous indique -t-on... Et pour mener à bien la mission c’est c’est équipage qui a été choisi ??? WTF WTF WTF ??? et ce n’est qu’un maigre échantillon... Les réactions de l’androïde David totalement bipolaire ou irrationnel - on ne sait que penser - et ce jusqu’à la fin dont on a du mal à suivre la logique. Que se cache -t -il derrière ses agissements (suit-il un plan ? Son plan ? mais je ne peux les développer ici sans spoiler. Je ne comprends pas comment il comprend en une fraction de seconde à quoi sert le gel vert qui suinte des murs, ni devine que les écritures sur les murs sont en fait une sorte de clavier ! WTF WTF ??? Charlie, Le mec de Shaw /Noomi Rapace qui sans raison apparente par se bourrer la gueule avant de // spoiler /// par David (pourquoi le choisir lui ? Il est objectivement impossible qu’il anticipe qu’il va faire l’amour dans la soirée avec Shaw - Noomi Rapace)... bref bref bref... L’équipage dans son ensemble qui semble à des milliers d’années du professionnalisme du Nostromo. Même les mécanos du Nostromo semblaient plus cohérents dans leur comportement. Il y aurait tellement à dire... Au niveau plus global des WTF... Dans le fond, quel est l’intérêt du système de projection holographique des space jockey qui projette des images style ”caméra de surveillance” de ce qui s’est passé à travers n’importe partie dans le vaisseau. J’avoue, l’effet est cool, mais il ne sert à rien technologiquement parlant. Comment David arrive-t-il à choisir ce moment là précis de ”enregistrement” du carnet de bord ? A ce titre la pierre verte de la salle à la tête géante serait-elle le réceptacle de la ”mémoire” du vaisseau ? A mort les tongs !!! flip flop ! je me suis dit c’est quoi cette merde ? C’est ça la vie dans l’espace ? Avoir des tongs ? Et puis la cerise sur le gâteau ! toi aussi démarre un vaisseau spatial avec ta clé de contact du futur - J’en ris encore ! Comment une idée aussi ridicule a-t-elle pu passer le barrage des relectures du scénario ! Niveau montage : J’ai eu l’impression que le film allait beaucoup trop vite (comprendre on dirait que des scènes ont disparu) dans sa seconde partie... A un moment, un personnage va dans un bloc médical automatisé après s’être un peu fighté avec des médecins, sans être rattrapé par quiconque au passage, et ensuite tout s’enchaîne, très, trop vite, et ce personnage ne semble pas vraiment poser les questions logiques qui viendraient en tête après pareille aventure. Ce personnage ”oubli” de signaler ce qui ”traine” dans la salle d’opération... ahahahha ! Et malgré quelques vagues couinements (aïe, ouille ) , il semble ne pas trop subir les conséquences d’une opération abdominale pourtant particulièrement impressionnante à voir. Les agrafes ne font pas tout ! Et bien dans le futur je peux vous assurer que oui ! Et vu les tractions et autres mouvements accomplis par ce personnage, il a de la chance de ne pas se retrouver avec les tripes à l’air en moins de 10 secondes ! Bref, j’avoue ce passage c’était mon ”Jump The Shark !” Après ça il peut se passer n’importe quoi, le principe de suspension de crédibilité a atteint son zenith ! Des incohérences qui m’ont gêné mais bon, il faut juste garder en tête qu’il ne s’agit que d’un film et la mise en image spectaculaire détourne commodément l’attention ! MAJ : Selon certaines rumeurs, il semblerait que le futur blu-ray réintègre 17 minutes ! Espérons qu’elles seront nous éclairer sur les motivations des personnages en développant les dialogues. Je me doute qu’au prix qu’elles coûtent ce ne sont pas de grandes scènes à SFX qui sont parties à la poubelle... A noter : le film ne répond pas directement à la question de l’origine des Xenomorphes même si oui dans un sens. En fait il traite plus des Space Jockeys. De leur rôle dans cette saga. Il faut quand même le savoir avant d’aller voir le film. C’est là l’intérêt de Prometheus qui laisse une grand part à l’interprétation et aux interrogations. Chacun peut y aller de sa théorie et dans pareil cas je me demande toujours si les scénaristes issues de la TV possèdent eux-même les réponses aux questions soulevés. Mon avis personnel ? NON ! (Voir le foutage de gueule X-files, le foutage de gueule Lost, avec des scénaristes qui ne savent pas où ils vont et ne savent pas apporter de réponses à leurs propres pitches mais uniquement inventer de nouvelles pistes, de nouvelles intrigues pour noyer les précédentes) Finalement le film laisse libre court à beaucoup de théories, et si vous êtes curieux, les forums ciné ne cessent de gonfler de discussions parfois intéressantes à leurs sujets. Effectivement, j’ai pourtant envie de retourner le voir ce qui est très très rare ! Masochisme ? Sinon, l’huile noire dans X-files cela ne semble rien dire à personne ??? recycle, recycle recycle... MAJ 2 (le retour) : Je conseille l’achat de l’artbook qui semble parler d’un tout autre film...